Jean-Marie Baumier

Sujet / Objet

Formation et Conseil en Génodique
Accueil Accueil Genodique Genodique Potentiels Potentiels Sujet / Objet Sujet / Objet Protéodies Protéodies Prestations Prestations Formations Formations Contact Contact © Jean-Marie Baumier 2017
Made with MAGIX

La relation Sujet / Objet

Fondamentale en génodique, elle situe l’écoutant comme être humain à part entière, comme acteur  de sa propre histoire. L’écoutant seul peut sentir au moment de l’écoute. Et la relation entre le  praticien et   l’écoutant doit respecter cette réalité. L’écoutant n’est pas réduit à être le  récepteur d’une somme de musique à écouter, n’est pas un système  cybernétique pour lequel telle cause induit mécaniquement ou même avec  une dose de hasard programmé, tel effet. Cependant, c’est le travail du  praticien en Génodique de proposer telle ou telle protéodie pendant le test  d’écoute, en s’appuyant sur ses connaissances. L’affinité d’un écoutant pour  une protéodie détermine seule l’effet positif sur la régulation de la synthèse de la protéine.  Cette relation Sujet /objet, nous amène à reconsidérer notre rapport au  monde. L’utilisation individuelle des protéodies devient un outil de réflexion qui  passe directement par l’expérience. Comment un dialogue s’établit entre soi  conscient, et soi organique, celluaire et moléculaire ? Comment le vit-on,  qu’éprouve-t-on ? Comment cette expérience nous amène à réfléchir sur nos rapports à nous-  même, à l’autre, nos rapports avec les virus, les bactéries qui deviennent  finalement des compagnons de route dignes d’intérêt et de respect ?  Comment aussi notre expérience vient mettre en lumière la recherche de sens (ce qui a du sens, de  la pertinence dans notre Histoire), et augmenter notre discernement entre le Signifiant et  l’anecdotique ?  L’apprentissage à l’utilisation des protéodies devient un outil vivant, une aide pour répondre à ces  questions.  
plus d'infos  plus d'infos
L’intégration du Sujet est une nécessité

Les conditions d’écoute

L’utilisation des protéodies n’est pas sans nous révéler quelques surprises … :   Lorsqu’une écoute « tombe pile » sur une molécule directement impliquée dans un problème  de la personne, l’effet induit peut être spectaculaire, surtout en comparaison de ce qui est  généralement attendu s’agissant de musique. Cela tient au fait que structurellement, l’inspiration  musicale est limitée à une fenêtre d’accès régulatrice de quelques notes (correspondant à une  douzaine d’acides aminés maximum), via laquelle une interaction peut avoir lieu avec notre  métabolisme : en conséquence, l’effet observé avec une protéodie adéquate est typiquement des  dizaines ou des centaines de fois supérieur, à ce qui peut être parfois  observé avec de la musique. Ceci est souvent perçu comme très  surprenant, particulièrement la première fois.   Pour tout cela, il convient de prêter grande attention aux écoutes,  afin de pouvoir arrêter à la première cadence qui suit la chute de la  sensation d’adéquation perçue par l’écoutant. Le premier critère de l’effet  d’une protéodie est sa reconnaissance instantanée par l’écoutant.  
plus d'infos  plus d'infos
SIRET : 51803481400021

Se former

Pourquoi se former ? Qui ? Comment ? Quel contenu ?
Sujet / Objet Sujet / Objet